Home > Santé de la femme > Comment tomber enceinte

Comment tomber enceinte

tomber enceinte

De nos jours, les problèmes de fertilité sont plus répandus que vous ne l’imaginez. Il semble ainsi que le pourcentage des couples souffrant de ce phénomène s’est accru de façon significative ces dernières décennies. Cette affection peut être expliquée par plusieurs facteurs, essentiellement l’âge de la procréation qui avance de plus en plus, l’utilisation de pilules contraceptifs, l’exposition à des infections sexuellement transmissible, et plusieurs traitements médicamenteux affectant entre autres le système reproducteur.

Comment faire pour tomber enceinte ?

L’infertilité n’est pas toujours liée à la stérilité, la perméabilité des trompes, ou des problèmes de spermatogénèse. Le couple peut être apte à concevoir naturellement mais ignorant des astuces simples influençant le processus naturel de fécondation et évoluant vers une grossesse.

On vous regroupe ci-dessous, 6 conseils faciles, naturels et surtout efficaces pour tomber enceinte rapidement :

– L’arrêt des pilules contraceptifs : Les pilules perturbent le processus naturel corporel en produisant un cycle artificiel de 28 jours. Après l’arrêt de la pilule, votre corps a besoin de temps pour réguler la sécrétion hormonale et fixer le jour de l’ovulation. Il est donc important d’arrêter la pilule au moins 3 mois avant le désir de la grossesse.

– Calculez la date de l’ovulation : La fécondation se déroule une fois par cycle, plus précisément le jour de l’ovulation. Il est donc important de déterminer ce jour qui coïncide plus ou moins avec le 15ème jour de votre cycle, sachant que le jour de vos règles est le J1 du cycle. Vous pouvez aussi utiliser une courbe de température. Votre corps augmente légèrement et brusquement de température le jour de l’ovulation.

– Des relations sexuelles régulières : Bien que l’ovulation se déroule à un moment précis de votre cycle, vous devez savoir que la période de fertilité s’étand du 5ème jours pré ovulation au premier jour après l’ovulation. Ainsi, il faut veiller à avoir des relations sexuelles régulières pendant toute cette période, ou sur les 10 jours après l’arrêt des règles si vous n’arrivez pas à déterminer la période d’ovulation.

– Faites attention à votre régime alimentaire et votre qualité de vie : La consommation excessive de caféine, d’alcool, les régimes hypocaloriques ou hyperglucidique ont un effet néfaste sur les spermatozoïdes, et les cellules du col utérin. Veillez alors à adopter un mode de vie sain, en ayant une alimentation équilibrée, évitant le stress et visant votre poids santé.

– Le choix des positions et l’orgasme : être allongée sur le dos, ou sur le côté vous aidera à tomber enceinte facilement. En effet, ces positions évitent l’échappement du sperme et le garde dans l’utérus le plus longtemps possible. Quant à l’orgasme, Les contractions musculaires aident à faire passer les spermatoizoide par le col vers l’utérus, favorisant ainsi leur rencontre avec l’ovule.

– Médicaments et grossesse : Il existe plusieurs médicaments utilisés pour traiter les problèmes de fertilité, mais cela dépend de la cause principale de votre infertilité. Il est donc nécessaire de consulter votre médecin pour qu’il puisse diagnostiquer et ensuite prescrire un traitement hormonal adéquat.

Les symptômes de la grossesse :

Après avoir essayé toutes les astuces ci-dessus, il est important de connaître les premiers signes de la grossesse à guetter pour un bon suivi et un bon déroulement de cette période.

Les changements hormonaux sont responsables de plusieurs symptômes notamment la fatigue, les seins douloureux, et les maux de tête.

Les troubles digestifs sont aussi très fréquents pendant cette période : nausées, vomissements, constipation ainsi qu’une envie fréquente d’uriner.

Vous allez aussi noter le développement important de votre odorat, accompagnés d’un dégoût de quelques aliments qui n’a jamais été présent auparavant.

Le changement d’humeur non expliqué peut aussi être remarqué. Et enfin, le retard de règles, le signe majeur indicateur dans 85% des cas d’une grossesse en cours.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils